Texte sur bandeau
sur bandeau ligne 2

Slame ma thèse !

Quand la littérature rencontre le slam…

Le programme des Sciences infusent s’associe à Ombelliscience pour la diffusion de l’information scientifique grâce à la « Mission Science Société ».

Prenant part au projet cette année, April Dupont, doctorante en littératures comparées à l’Université de Lille (unité de recherche ALITHILA), a invité des élèves de terminale à découvrir son travail de thèse à travers une action de médiation scientifique originale et créative.

En collaboration avec le Labo des histoires Hauts-de-France, et accompagnée par Les sciences infusent et Ombelliscience, April a été à la rencontre de la classe de terminale Abibac (préparation simultanée des baccalauréats français et allemand) du lycée Watteau de Valenciennes.

     

    Ce projet de médiation scientifique innovant s’est déroulé directement en classe, en 3 sessions de 2 heures. L’objectif était d’inciter les élèves à s’interroger sur le thème de l’identité, à partir des textes français et allemands étudiés par April dans le cadre de sa thèse, dont le sujet est « Les individualités féminines dans les littératures française et germanophone du XXIe siècle : étude comparative des pluralités singulières » :

    • Comment définir une fille ? Un garçon ? Se définir soi-même ?
    • Qu’est-ce que le genre ?
    • Pourquoi peut-on parler de pluralité des femmes ?

     À partir de leurs échanges, leur ressenti et leur vécu sur la question complexe de l’identité, les élèves ont produit des textes de slam mettant par écrit leur réflexion. Pour ce faire, ils étaient encadrés par le slameur Albert Morisseau-Leroy. Ce dernier les a littéralement fait voyager dans l’univers du slam en leur présentant d’abord les origines de cet art puis en leur déclamant l’une de ses productions à écouter ici : 

    Organisés en quatre « brigades d’intervention poétique », les élèves ont pu s’amuser avec les mots et les langues allemande et française pour créer des slams inventifs et poétiques, sous l’œil expert d’April et Albert. Les autres élèves et enseignants du lycée ont ensuite profité des résultats de ce travail : les groupes se sont invités par surprise dans les classes pour déclamer fièrement leurs textes lors de la dernière séance.

    Merci à Ombelliscience, au Labo des histoires Hauts-de-France, au personnel du lycée Watteau de Valenciennes et à Albert, et surtout, merci aux élèves pour leur investissement !

    Vous pouvez écouter ci-dessous leurs productions :

    • Slam par Juliette, Bilal et Maxime.

    « Dans les ruines de son être
    Se rebâtir
    Chercher son être c’est partir 
    Partir et trouver 
    Semer les autres
    Pour être Moi
    Arrêter d’être standard, de se donner des airs  
    Me montrer au monde de toutes les manières 
    Cela semble impossible 
    Longtemps 
    J’ai cherché cette question, cette question, cette question sans réponse, cette question sans formule et sans mots.
    Ich bin nicht...

    … die anderen
    Longtemps
    Je suis cette 
    Réponse 
    Être moi
    Was könnte es sein ?
    Être et s’admettre 
    Se connaître et se reconnaître 
    Mais qui sont ces gens ?
    Je ne suis pas les autres 
    Ich bin nicht die anderen
    Ich bin nicht ihre Wörter 
    Si d’être moi-même je suis coupable 
    Alors de ce que vous appelez « erreur » dans mon errance, je l’appelle chance !
    Ich bin nicht…

    …die anderen
    Rester différent
    Je me refuse d’être le spectre de vos êtres
    Je ne veux pas être juste
    Un Homme
    Je ne veux pas être comme
    Les autres
    Hommes sont faux
    Peut-être entendez-le en traître
    Mais il n’y a que de moi dont je veux être le maître »
     

    • « Larme du silence » par Adèle, Anne-Lise, Marine et Gabriel.

    « Je suis carapace d'écailles obsidiennes
    Insensible aux lames, aux flammes
    Pas aux larmes de mots
    De ma plume coule le discours
    Dont la couleur lacère mes écailles

    C'est ce que le monde m'offre
    Je suis en vie, je me sens vibrer
    Mes rêves sont les soupirs de ma vie
    Mais ma vie est un silence éternel...    

    Ce cri du silence, pesant
    Le vertige de sa trop présente absence
    Hör auf zu schreien, dass du ihn vermisst
    Vergiss ihn einfach

    La petite voix dans sa tête essaie de la convaincre que tout va bien
    Elle reste assise, allume encore une cigarette
    Tout va bien, tout va pour le mieux »
     

    • Slam par Assma, Louise, Matthias et Mehnis.

    « Noire, blanche et transparente
    Elle est face à la lumière
    Inconnue mais émergente,
    Elle ressort des ténèbres.
    Wo bin ich ändern nicht nur euch will ich.

    Was die Wirklichkeit ist,
    Ich frage mich
    La vérité c'est que j'suis pudique,
    Y'a que dans mes textes que j'me dévoile
    Désaccord ? Plus de problèmes,
    La brise est là je mets les voiles

    Sans en avoir conscience, au stylo modèle
    Chaque page s'écrit, l'une après l'autre
    Elles sont différentes, mais toutes si belles
    Manche sind näher als die anderen

    Dann
    Mir ist klar, dass am Ende
    Egal, was mir irgendjemand diktieren mag
    Je suis et resterai le seul maître de mon destin
    Ich habe Höhenangst
    Wie ein freies Elektron segele ich durch einen unendlichen Kosmos »
     

    • Slam par Eloïse, Mathilde et Stéphane.

    « Si le monde était rangé, alles wäre besser
    Chaque chose serait à sa place,
    Et rien ne pourrait déranger ce monde ordonné

    Ce rêve qui garde en nous une partie de notre âme éveillée
    Le rêve du jour, de la nuit
    Un rêve unmöglich,
    Un rêve möglich,
    Ce rêve qui meurt le jour,

    À son cou une histoire est suspendue
    Il y trône une étoile jaune
    Elle a toujours été connue
    Elle a toujours été reconnue par son étoile
    Das Leben ist ein Geschenk
    Étoile de la nuit, étoile du ciel
    Elle ne peut
    Elle ne peut vivre cette étoile autour du cou
    Elle est le pantin de sa société »