Texte sur bandeau
sur bandeau ligne 2

Mésopotamie - Terre d'argile

    Du   08 février 2020 au    25 avril 2020

En Mésopotamie, le pays entre le Tigre et l’Euphrate, l’argile est un matériau abondant, exploitable par extraction ou par collecte le long des cours d’eau. On lui connaît de multiples usages dans la construction et la production d’objets de toutes sortes, et cela est encore vrai aujourd’hui.
Si, symboliquement, c’est à partir de l’argile que les Dieux ont façonné les hommes, c’est aussi grâce à elle que ces mêmes hommes ont pu construire leurs maisons, leurs palais, leurs temples et les célèbres édifices religieux en escalier appelés ziggourats. L’argile a également servi de support à l’écriture cunéiforme, la première écriture au monde, qui a porté à notre connaissance les fondements des civilisations millénaires du Proche-Orient ancien.
Cette exposition est également l’occasion de présenter, pour la première fois, les briques inscrites en cunéiforme conservées au musée de l’Hôtel Sandelin de Saint-Omer, mais aussi des objets originaux issus d’autres collections françaises et belges.

Informations pratiques

Exposition réalisée par le laboratoire Halma - UMR 8164 (CNRS, ULille, MCC) et la Direction Valorisation de la recherche de l'Université de Lille, avec la collaboration de la Bibliothèque d’Agglomération du Pays de Saint-Omer, de la Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société et du musée de l'hôtel Sandelin et avec le soutien de la Région Hauts-de-France.

Commissariat scientifique : Philippe Abrahami (Professeur d'histoire et d'archéologie du Proche-Orient ancien, Halma, Université de Lille), Denis Lacambre (maître de conférences en histoire et archéologie du Proche-Orient ancien, Halma, Université de Lille),Pauline Leroy (docteure en Proche-Orient ancien, Halma, Université de Lille) et Camille De Visscher (responsable de la médiation scientifique, Direction Valorisation de la recherche, Université de Lille).

Lieu :

Bibliothèque d'Agglomération du Pays de Saint-Omer

62 500 Saint-Omer

Horaires :

Le mardi et le mrecredi : 9h -18h
Le vendredi : 9h -19h
Le samedi : 9h -18h

 

Entrée libre et gratuite

Les ateliers jeune public : l'écriture cunéiforme

À partir de 8 ans - Sur inscription uniquement - Durée de l’atelier : 1h30

Vacances de février
Le mercredi 19 février à 15h
Le samedi 29 février à 15h

Vacances de Pâques
Le mercredi 15 avril à 15h
Les samedis 18 et 25 avril à 15h

Les visites guidées adultes

Sur inscription uniquement - Durée de la visite : 1h

Le mercredi 19 février à 14h
Le samedi 29 février à 14h
Le mercredi 15 avril à 14h
Les samedis 18 et 25 avril à 14h

L'atelier adultes : l'écriture cunéiforme

Sur inscription uniquement - Durée de l’atelier : 1h30

Samedi 14 mars à 14h

Pour toute réservation ou demande de visite de groupes, merci de contacter Camille De Visscher : camille.de-visscher@univ-lille.fr

Les ateliers scolaires

Du CE2 à la terminale - Durée 1h30 - Répartition de la classe en deux groupes - Animation de l'atelier par des étudiantes-médiatrices de l'Université de Lille spécialistes de la disicpline.

L'atelier se compose de deux parties :

  • une partie dédiée à la visite guidée de l’exposition. Cette visite sera également l’occasion pour les élèves d’effectuer les jeux proposés dans le livret qui leur sera distribué et de s’essayer aux tables de manipulation qui prendront place dans la salle d’exposition,
  • une partie pratique pour découvrir la première écriture de l’Histoire, née en Mésopotamie à la fin du 4e millénaire avant notre ère. Après avoir présenté les étapes du déchiffrement, chacun pourra ensuite réaliser sa propre tablette d’argile en écriture cunéiforme !

Pour toute réservation ou demande de rensignement merci de contacter Camille De Visscher : camille.de-visscher@univ-lille.fr

Les conférences

Le samedi 15 février à 15h, bibliothèque de Saint-Omer

La construction en argile au Proche-Orient ancien d'après l'archéologie

Par Martin Sauvage, ingénieur de recherche en archéologie au CNRS (UMR 7041 Archéologie et sciences de l’Antiquité  – ArScAn, Nanterre). Spécialiste des matériaux et des techniques de construction au Proche-Orient ancien, il a participé à une trentaine de campagnes de fouilles archéologique dans cette région.

La plaine alluviale mésopotamienne est pauvre en matières premières et pourtant cette région a développé une architecture considérable grâce à l’usage quasi-exclusif de la terre. La conférence s’attachera à retracer les grandes étapes de l’évolution de la construction en Mésopotamie et au Proche-Orient.
On décrira l’émergence de la construction en terre (clayonnage, brique, bauge) avec les premières habitations au Proche-Orient, il y a plus de 10 000, puis la diversification des techniques et des matériaux de construction au cours du Néolithique. L’émergence progressive des premières villes sumériennes (vers 3000 av. J.-C.) s’accompagne elle aussi d’innovations dans le domaine de la construction en terre : briques moulées, briques cuites, appareils spécifiques.
La conférence s’attachera, avec l’exemple de la plus ancienne civilisation, à montrer les relations entre de l’évolution sociale et la construction. À ce titre, la connaissance des solutions techniques les plus anciennes permet de mieux maîtriser l’enjeu actuel de l’architecture de terre dans le cadre développement durable : les leçons du passé permettent de mieux préparer l’avenir…

 

Le samedi 7 mars à 15h, bibliothèque de Saint-Omer

La terre : patrimoine à restaurer et matériau d'avenir

Par CRAterre, laboratoire de recherche de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble.

 

Le samedi 4 avril à 15h, bibliothèque de Saint-Omer

Argile et autres supports de l'écriture cunéiforme

Par Philippe Abrahami, Professeur d’histoire et d’archéologie du Proche-Orient ancien à l’Université de Lille (laboratoire Halma) et commissaire de l'exposition.