Texte sur bandeau
sur bandeau ligne 2

Des banquets d’Astérix face à l’archéologie, regards sur l’alimentation gauloise

    12 avril 2011

Conférence de Philippe Marinval, carpologue, chargé de Recherche 1ère Classe au CNRS, Université de Toulouse.

Les scènes de repas et de banquets représentées dans les différents albums d’Astérix ont servi de base pour restituer l’alimentation gauloise grâce à l’archéologie et les documents textuels. Mais que cultivaient et que mangeaient donc les Gaulois, puis les Gallo-Romains ? Des céréales et légumineuses comme le froment, le blé noir, l’épeautre, l’orge, les glands ou l’ers… Les Gaulois connaissaient aussi l’abricot, la noix, la châtaigne et la pomme, originaire du Turkménistan. Ce qui témoigne déjà chez « nos ancêtres les Gaulois » d’un certain savoir-faire en matière de croisements génétiques, même s’il était empirique.